Close

Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19

Les Assistantes sociales du travail sont particulièrement à l’écoute des besoins des femmes : les femmes-salariées, les mamans, les épouses, les aidantes de parents vieillissants, les femmes victimes de violences… à l’écoute de la vie des femmes, à la croisée de leur vie familiale et professionnelle.

En 2017, l’égalité entre les femmes et les hommes est instituée « Grande cause du quinquennat ». Cependant, la crise sanitaire de 2020 a profondément bouleversé la société et a eu d’importantes répercussions sur l’articulation vie personnelle et vie professionnelle. Ce contexte inédit a renforcé les inégalités par la fragilisation des personnes vulnérables et la surexposition de certains métiers en première ligne dans la lutte contre la COVID-19. Cette pandémie et ses effets délétères ont mis en avant l’accroissement des inégalités femmes-hommes pendant le confinement.

Depuis mars 2020, les assistantes sociales ont vu s’amplifier les difficultés des femmes-salariées. Dans une journée, elles devaient conjuguer et faire fonctionner une activité professionnelle, la gestion du foyer et l’éducation des enfants… Pari difficile !

De 1917, année de la fondation de L’École de surintendantes d’usines et l’invention en France du service social du travail … à 2020, les sujets se rejoignent. « Les assistantes sociales interviennent depuis l’embauche, l’affectation des postes, l’instruction des plaintes, jusqu’au bien-être et à l’hygiène des ouvrières. »

En effet, le service social mobilisé dès l’annonce du 1er confinement, a très vite accompagné des femmes pour trouver une organisation, des relais, des conseils et du soutien pour fluidifier la conciliation vie personnelles et professionnelle.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devez rester vigilantes votre vie durant ». Deuxième Sexe – Simone de Beauvoir

Cette crise sans précédent a questionné sur la place et les rôles des femmes dans la gestion de l’après CORONAVIRUS. Le Thème « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 » célèbre les efforts déployés par les femmes et les filles à l’échelle mondiale dans la construction d’un futur plus égalitaire marqué par la pandémie qui entraînera une récession économique différente des précédentes. La crise a fortement impacté les femmes dans leur quotidien. Il est donc nécessaire d’interroger les voies possibles pour tendre vers plus d’égalité par la contribution et le leadership féminin dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et des programmes de lutte et de relance dans le cadre de la pandémie.

Le service social est sensibilisé et formé aux actions qui peuvent être amorcées dans les entreprises. Il peut initier, animer ou accompagner un collectif de travail et contribuer à la politique sociale de l’entreprise qui souhaite agir sur la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes.

Les répercussions de la COVID-19 sur la condition féminine

D’après les dernières études sur les répercussions économiques de la COVID-19, les femmes seront affectées de manière disproportionnée et différente par rapport aux hommes.
La pandémie a montré l’importance des métiers relevant du secteur sanitaire et social, des services d’urgence et de nettoyage très souvent féminins, sous-estimés économiquement et qui sont aux avant-postes de la crise sanitaire. Les femmes gagnent moins que les hommes et occupent des emplois plus précaires. Par conséquent, leur capacité à faire face aux chocs économiques est plus difficile. L’écart des rémunérations entre les genres à l’échelle mondiale est de 16% en 2020. De plus, la charge des soins non rémunérés s’est accrue ce qui limite l’accès des femmes à un emploi à temps plein et stable. À l’échelle mondiale, les femmes âgées de 25 à 34 ans ont une probabilité de vivre dans une grande pauvreté de 25% plus élevée que les hommes. Les violences de genre ont connu une forte augmentation dues aux pressions économiques et sociales. La restriction des déplacements a forcé de nombreuses femmes à être confinées avec leur agresseur.
Les assistantes sociales sont fortement outillées pour actionner des réseaux locaux et des partenariats spécialisés pour protéger les plus vulnérables. L’accueil des personnes victimes de violence, l’écoute et l’accompagnement sont très spécifiques et doivent être menés avec diligence, et en pluridisciplinarité.
L’augmentation des violences faites aux femmes dans le monde est préoccupante. En France, les signalements de violence domestique ont augmenté de 30% depuis le confinement.

« Le leadership des femmes dans l’ère post COVID-19 »

La crise du coronavirus marquera profondément les esprits et durablement l’histoire des sociétés contemporaines. Dans le contexte actuel, l’égalité femmes hommes est plus que jamais un défi à relever. Les femmes sont peu présentes aux fonctions d’influence. Il y a 20 cheffes d’État et de gouvernement dans le monde.

Le monde de l’après Covid-19 va entrainer des changements dans les systèmes sociaux, politiques et économiques car le contexte de crise a fait apparaitre les fragilités de ces modèles. Les défis du XXIème vont devoir faire appel à un nouveau type de leadership non plus seulement basé sur le commandement et le contrôle mais sur la résilience, la souplesse, la bienveillance, la collaboration et l’engagement collectif résilience, la souplesse, la bienveillance, la collaboration et l’engagement collectif caractéristiques de la gestion de type féminin.

LE SERVICE SOCIAL PEUT REPONDRE INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT A CES CHANGEMENTS :

  • Par la promotion des accords, process et autres dispositifs qui existent dans l’entreprise
  • Par sa participation à l’élaboration de sa politique sociale
  • Par son implication dans la mise en place des dispositifs
  • Par l’accompagnement direct des femmes concernées

Afin de favoriser la participation des femmes, trois axes prioritaires et transversaux doivent être développés :

  • Impliquer les femmes dans tous les plans de mesures de gestion face à la COVID-19 et à l’avenir,
  • Améliorer les conditions de travail des femmes en favorisant l’égalité de genre au sein de l’économie des services à la personne rémunérés ou non,
  • Renforcer les dispositifs au profit de la protection et de l’autonomie des femmes et des filles.

Pour surmonter les obstacles de notre siècle avec réussite, la mobilisation de l’intelligence collective est indispensable. C’est dans un contexte paritaire avec la recherche d’un nouvel équilibre au sein duquel les sources et les talents des femmes et des hommes agiront de concert et permettront au leadership féminin de contribuer à un monde dont la finalité est la justice sociale.

Sandra De Sousa
Assistante Sociale du Travail

Sources :

-Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, l’essentiel chiffres-clés – Edition 2020

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/publications/droits-des-femmes/egalite-entre-les-femmes-et-les-hommes/vers-legalite-reelle-entre-les-femmes-et-les-hommes-chiffres-cles-edition-2020/

-Nations Unies, note de synthèse : L’impact de la Covid-19 sur les femmes, 9 avril 2020

https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/note_de_synthese_-_limpact_de_la_covid-19_sur_les_femmes_et_les_filles.pdf

-Organisation International du Travail (OIT), Note de synthèse sur les politiques, Répondre à la crise du COVID-19 : réaliser l’égalité de genre pour améliorer l’avenir des femmes au travail, mai 2020

https://www.ilo.org/global/topics/coronavirus/WCMS_749262/lang-fr/index.htm

-ONU femmes : Thème de la journée internationale des femmes – « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 » 10 novembre 2020

https://www.unwomen.org/fr/news/stories/2020/11/announcer-international-womens-day-2021

UCLG Women, CGLU, Metropolis, Le leadership des femmes dans l’ère post COVID-19, Un appel à l’action des élues locales et régionales, 8 mai 2020

https://www.uclg.org/sites/default/files/fr-uclgwomen_calltoaction_gendersession_06.05.20.pdf

The conversation, Pandémie : les femmes font-elles de meilleures leaders ? 29 avril 2020

https://theconversation.com/pandemie-les-femmes-font-elles-de-meilleures-leaders-137048

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site
COVID19 - Parce que nous sommes déjà à vos côtés sur votre lieu de travail, nous continuons de vous accompagner là où vous travaillez : dans votre entreprise ou à la maison !En savoir +