La situation en Île-de-France !

L’Île-de-France est, depuis une à deux décennies, ce que l’on appelle une « zone tendue » (demandes de logement supérieures à l’offre).

“Si on ne prend pas en compte les propriétaires, 45 % des ménages franciliens peuvent prétendre à un logement social compte tenu de leurs revenus soit 2,3 millions de ménages. Au 1er janvier 2019, on recense 720000 demandes dont l’ancienneté moyenne atteint 33 mois. 74000 attributions ont été réalisées en 2018 permettant de satisfaire un ménage pour 10 demandes. On observe depuis plusieurs années un accroissement de la demande et une baisse des attributions, contribuant à tension de plus en plus sensible”.
(https://www.aorif.org/wp-content/uploads/2019/10/Plaquette-ChiffresCles-Ile-de-France.pdf)

La rigidité du système du logement qui en découle rend très difficile son accès, renforçant les inégalités sociales au détriment des non-propriétaires (avec souvent un impact plus important pour les classes moyennes et les jeunes générations). Pour de nombreux salariés en Ile-de France, il est donc difficile de trouver un domicile.

Un défi RH et managérial

Absentéisme, turn over, organisation du travail, retards fréquents, performance réduite, mobilité restreinte, recrutement complexe, climat social impacté… autant de sujets qui peuvent être liés aux problématiques de logement des salariés. En effet, un salarié faisant face à ces difficultés peut voir son accès/maintien dans l’emploi mis à l’épreuve.

C’est la raison pour laquelle les salariés bien logés, avec une distance domicile-travail raisonnable, peuvent être plus concentrés et plus productifs dans leur travail, ce qui constitue ainsi une force pour l’entreprise.

S’investir dans la question du logement peut donc s’avérer être une véritable plus-value pour l’entreprise.

Comment vous aider ?

Pour vous aider à relever ce défi, l’AST* accompagne les collaborateurs et contribue au maintien de la qualité de vie au travail et de l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

L’assistant(e) social(e) du travail :

  • Informe les collaborateurs sur les différents dispositifs liés au logement (dispositifs proposés par Action Logement, garantie locatives, aides au logement, demande de logement social, etc.)
  • Conseille les collaborateurs en fonction des difficultés rencontrées (information juridique, orientation vers les partenaires spécialisés, conseille sur les conduites et attentes dans le cadre d’une recherche de logement, etc.)
  • Fait le lien avec les partenaires internes (référent logement, CE, service RH) et externes (Action logement, services sociaux de proximité, ADIL, bailleurs, huissiers, commissariat).

*AST: Assistant(e) Social(e) du Travail

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !