Close

Journée Mondiale de la Santé

En 2019, 44% des salariés se sont vus prescrire au moins un arrêt maladie.

LA SANTE EST L’AFFAIRE DE TOUS

Selon la définition commune de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé au travail vise trois objectifs distincts :

  • Maintenir un haut degré de bien-être physique, mental et social des salariés ;
  • Prévenir les risques auxquels sont exposés les employés sur leur lieu de travail et ainsi les protéger de tous dommages ;
  • Maintenir les salariés dans un emploi adapté à leurs capacités physiologiques et psychologiques ;

En 2019, 46% des salariés ont été en arrêt maladie suite à une maladie ordinaire (angine, rhume, grippe…). Viennent ensuite en deuxième position les troubles musculosquelettiques et le burn-out.

COMMENT L’ASSISTANT SOCIAL DU TRAVAIL COORDONNE-T-IL SON ACTION AVEC LES ACTEURS DE LA SANTE AU TRAVAIL ?

Tous les acteurs de la santé au travail agissent en concertation pour pouvoir adapter un contexte de santé difficile au poste de travail : recours à un temps partiel thérapeutique, à une invalidité, à une adaptation de poste ou à une RQTH. L’objectif est ainsi de favoriser le maintien dans l’emploi à travers une prévention primaire (élimination ou réduction des risques avant leur apparition), secondaire (réduire l’impact d’une problématique) et tertiaire (traiter et réparer les problématiques déjà installées) ainsi que le retour au travail après un arrêt.

Le rôle de l’assistant social du travail est de faciliter le maintien dans l’emploi et lutter contre la désinsertion professionnelle grâce à son action spécifique :

  • Evaluer la situation dans sa globalité y compris les salariés en arrêts maladie, repérer les risques d’épuisement, prévenir la rupture professionnelle
  • Accompagner à court, moyen ou long terme en informant sur les dispositifs de droit commun ou internes à l’entreprise
  • Orienter vers les partenaires internes (référent handicap, médecine du travail, psychologue du travail) et externes (mutuelle/prévoyance, services de santé publique, Conseil départemental, Maison départementale des personnes en situation de handicap…

D’un point de vue collectif, l’assistant social du travail coordonne son intervention avec le service RH, le service de santé au travail, pour créer des groupes « Risques Psycho-Sociaux » ou des actions de prévention à destination des salariés.

S’appuyer sur la Journée Mondiale de la Santé du 07 avril, ou la Semaine du Handicap en novembre peut permettre de sensibiliser tous les acteurs de l’entreprise (collaborateurs, managers et direction) sur la thématique de la santé.

Une proposition de loi adoptée par l’Assemblée Nationale et actuellement à l’étude au Sénat vise à renforcer la prévention au sein des entreprises et décloisonne la santé publique et la santé au travail. Le contenu du document unique d’évaluation des risques professionnels serait renforcé. Les services de santé au travail deviendraient les services de prévention et de santé au travail. En cette période de COVID 19 avec toutes ses conséquences (isolement, difficultés dans la conciliation vie privée, vie professionnelle, télétravail, management à distance…), la prévention est plus que jamais nécessaire.

La prévention des risques pour être Bien dans sa vie et Bien dans son entreprise !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site
COVID19 - Parce que nous sommes déjà à vos côtés sur votre lieu de travail, nous continuons de vous accompagner là où vous travaillez : dans votre entreprise ou à la maison !En savoir +